Histoire d'une créatrice passionnée

Diplômée  en 2005 de l'École  nationale  d'Arts appliqués Oliviers de Serres à Paris,c'est grâce à une formation axée sur la création de vitrail contemporain que j'ai appris le travail du verre.

C'est l'année suivante que j'ai ouvert mon atelier,dans ma maison de famille en Normandie lui donnant son nom, et qui au fil du temps s'est adapté en évoluant vers la création de bijoux et de décorations en verre, étant moi-même fan de déco et de bijoux originaux!
 

 Mes outils à la main, d'un coté ceux du verre ,de l'autre ceux de la céramique...

Après une longue phase  de tests et d'expérimentations, j'ai pu détourner de leurs usages premiers les matériaux du vitrail,les émaux et les feuilles de verre.

Et cela n'a pas été une mince affaire!
Car entre les verres qui ne fondent pas ensemble sans éclater et les émaux qui tournent aux températures élevées où le verre fond,il en a fallu des échecs pour arriver à maîtriser le résultat!

D'ailleurs même aujourd'hui il y a toujours une part d'inconnu et une fournée même réussie  ne va jamais sans son pourcentage d'échecs...

Mais c'est justement ce qui fait l'intérêt et  l'originalité de mon travail!

Un échantillon de"ratés"du quotidien...eux aussi ont un certain charme!

J'aime choisir soigneusement mes verres colorés et créer mes propres mélanges d'émaux pour obtenir des bijoux chatoyants aux contours toujours très simples qui les rendent faciles à porter en toutes occasions.

Et je veille toujours lors du montage à ce qu'ils puissent s'adapter à toutes,qu'ils soient légers, que les contraintes de taille ou d'allergie trouvent des solutions et n'empêchent pas de se faire plaisir!
Et pour moi aussi continuer à me faire plaisir, car désirant me diversifier, il y a quelques années je me suis lancée en autodidacte dans la céramique.

Cette fois-ci aussi le challenge fut technique autant que créatif !

.

 Entre verres transparents et opaques j'ai fait mon choix...je prend les deux!

Car possédant un four pour le verre,moins puissant qu'un four de potier,je ne peux atteindre les températures de cuisson de terre et d'émaux de la poterie classique.

Les expérimentations ont donc repris grâce à la découverte d'une terre locale à la blancheur unique( faïence normande fabriquée par une petite entreprise familiale du Molay Littry) que je peux cuire dans mon four à plus basse température,soit tout de même à plus de 800 degrés!
L'émaillage lui a été remplacé par l'application de pigments et de patines avant et après cuisson.
Cette fois encore l'adaptation m'a permis de trouver mes techniques et mon style propre!

 La céramique encore toute grise dans le four attend sagement la cuisson...

Toujours curieuse d'explorer et de m'exprimer ,j'utilise également d'autres matériaux et continue de créer, inspirée par mes goûts, mes racines,mes passions...

Ainsi mes univers personnels cohabitent joyeusement pour offrir aux personnes appréciant artisanat et originalité des objets particuliers qui leur racontent une histoire unique qui leur parle !

 

Angéline Pasquier

Maitre verrier  et céramiste

à l'Atelier Saint Acaire

 Mon atelier,empli de lumière et de fouillis et mon tabouret qui n'attend plus que moi...aller, j'y retourne....

Atelier Saint Acaire

  • Icône Instagram noir
  • Icône Facebook noir
  • Icône Pinterest noir